• Pierre Joseph, "Tulipe perroquet" (détail), 2017 / Collection Frac Normandie © Adagp, Paris, 2022
    Pierre Joseph, "Tulipe perroquet" (détail), 2017 / Collection Frac Normandie © Adagp, Paris, 2022
exposition - au château des Ravalet
collection & invitation
25.06 - 28.08.22

Collection Frac Normandie et courtesy Jade Moulin

Scoli Acosta, Saâdane Afif, Sylvie Auvray,  Lilian Bourgeat, David Michael Clarke, Dan Graham, Antonin Hako, Bénédicte Hébert, Jeppe Hein, Hippolyte Hentgen, Pierre Joseph, Valérie Jouve, Karen Knorr, Bevis Martin & Charlie Youle, Annette Messager, Jade Moulin, Philippe Ramette, Georges Rey, Hans Schabus, Taroop & Glabel

Découvrir l’art contemporain au sein d’un patrimoine Renaissance, c’est ce que propose l’exposition au titre aussi chantant qu’annonciateur : "La belle vie".

Tour à tour mobilier, portraits ou objets détournés, les œuvres choisies se prêtent au jeu des atours intérieurs et extérieurs du château des Ravalet et distillent dans le parcours une présence aussi troublante qu'enjouée.

Des portraits s’invitent dans les différentes pièces de l’édifice. Les figures représentées y campent à leur manière des époques de la vie d’un château. Ainsi, dès l’accueil, deux chevalières sur tenture font face au portrait d’un dandy sur son balcon. À l'étage, des portraits en pied de personnages féminins incarnent des univers néo-classiques du XVIIIème siècle ou bourgeois du XIXème siècle. Plus contemporain, un personnage assis surprend par sa présence quasi-réelle si ce n'est son étrange absence de tête et sa composition de paille.

Les œuvres plantent par ailleurs le "décor", subliment le quotidien et les objets familiers de tous : une chaise subjugue par son aspect "gargantuesque", un salon-canapé design fonctionnel prend des allures de jeu de construction Kapla, une petite table aux formes mathématiques s’amuse de l’instruction des chiffres à l’aide de quartiers de fruits ! À l’extérieur, le public est invité à pratiquer des bancs publics aux assises fantaisistes.

Enfin, les œuvres tissent des liens avec les parcs et jardins attenants au château avec ses canards, sa serre et ses simulacres rococos. La végétation, les fleurs et la faune des jardins sont autant de sujets prétextes aux œuvres tant pour leur aspect contemplatif, que pour leur potentiel narratif, voire chimérique. 

 

Informations pratiques

Du 25 juin au 28 août 2022 
Vernissage vendredi 24 juin à 18h30

Au Château des Ravalet
387 avenue du Château des Ravalet
50110 Cherbourg-en-Cotentin

+

Livret d'exposition