• Josèfa Ntjam, artiste en résidence en partenariat avec le C.C.A.S de la Ville de Caen © Adrien Melchior
    Josèfa Ntjam, artiste en résidence en partenariat avec le C.C.A.S de la Ville de Caen © Adrien Melchior
résidence d'artiste

En partenariat avec le C.C.A.S de la Ville de Caen (Service Animation Vie Sociale - Direction des Services aux Seniors), le Frac Normandie Caen propose à l’artiste Josèfa Ntjam et au Studio Neura de mener une résidence réunissant un groupe d’enfants et de séniors issus de différentes structures caennaises*. 

L’artiste et les musiciens proposent aux participants de s’engager dans un travail d’écriture et de composition de musique électronique. Le recueil de nouvelles L’Aleph de Jorge Luis Borges et le film Space Is The Place de Sun Ra sont les points d’ancrage de cette résidence.  

« Dans ce projet, il sera question de construire des récits fictifs, des imaginaires collectifs basés sur les histoires que chacun·e·s voudra bien énoncer […] C’est par le biais de l’écriture et de l’oralité qu’émergera une création collective mêlant textes et musique ». Josèfa Ntjam

Lors de la première semaine de résidence, les jeunes et les séniors se sont rejoint chaque jour au centre de loisirs Horizon Jeunesse. Divisés en plusieurs groupes de travail, ils ont pu alterner entre des ateliers d’écriture menés par Josèfa Ntjam et des sessions d’initiation et d’enregistrement de musique électronique avec le Studio Neura. 
 

Le projet a été mis en pause pour raison sanitaire, la suite devrait se tenir  à l’automne 2020. 

 

Josèfa Ntjam
Née en 1992 à Metz, vit et travaille à Paris

Josèfa Ntjam est une artiste pluridisciplinaire dont la pratique associe sculpture, photomontage, performance, film et écriture. Glanant la matière première de ses œuvres sur internet, Ntjam utilise le collage – d’images, de mots, de sons et d’histoire(s) – comme mode opératoire d’une praxis visant à déconstruire les grands récits à l’origine de discours hégémoniques sur les notions d’identité et d’Histoire. Son travail prend souvent forme à partir d’enquêtes scrupuleuses sur des évènements historiques, des fonctions scientifiques ou des concepts philosophiques auxquels sont mêlées des références à la mythologie, aux rituels ancestraux, aux symboles religieux ou à des récits de science-fiction. L’entrecroisement de ces notions à priori hétérogènes se fait dans une logique de réappropriation de l’Histoire, à laquelle Ntjam confronte des constructions narratives explorant des espaces-temps à venir, un « entre-deux mondes » où les systèmes de perceptions et de nominations d’(id)entités fixes n’opèrent plus.

 

* Dans le cadre du dispositif «Culture, Santé et Médico-social» porté par le Frac Normandie Caen avec le soutien de l’ARS de Normandie, la DRAC de Normandie et la Région Normandie.

 

Informations pratiques

De (dates)

+

Site internet de Josèfa Ntjam